SELMA ELISE NUMANOGLU - Guide Professionnelle Privée

Aujourd’hui j’accueille un papa, une maman et un jeune Pasha (que nous nommerons Murat) venus passer quelques jours sur Istanbul.

Sur le trajet de l’aéroport à leur hôtel, j’évoque les possibles visites que nous pourrons réaliser ces quelques jours. Mais très vite, je m’aperçois que c’est le jeune pasha qui répond aux différentes propositions évoquées et pose des questions assez pertinantes sur l’HIstoire.

Le papa et la maman voyant m’ont air surpris, mais tout heureux d’avoir un jeune garçon tant intéressé par l’histoire, m’avouent que le voyage, et surtout le choix d’un guide, est pour lui. Murat est un passionné d’histoire et papa et maman, eux, ne le sont pas tant que ça.

Nous choississons le programme avec le jeune pasha et durant 3 jours, le papa et la maman nous accompagnent. Il y a également des visites de dégustations où toute la famille participe très activement, alors que lors des autres visites, c’est avec le jeune pasha que nous nous entretenons!

Tellement que les collègues que je croise me diront qu’il faudrait aussi expliquer aux parents!

Les journées de visites s’enchaînent, tout se passe bien, et Murat est toujours aussi curieux de découvrir l’histoire, les civilisations de la Turquie. Le dernier jour, après avoir réalisé une visite d’une église byzantine, Murat me demande s’ il existe un autre exemple avec des fresques de cette époque. Je réponds:  oui , et propose de prendre l’avis de ses parents pour la visiter. Murat n’a pas le temps de demander à son papa, qui s’avance vers nous et me demande de bien vouloir continuer la visite dans un charmant café ou restaurant avec une belle vue pour profiter de leur dernière après-midi à Istanbul. Sur ce, Murat répond: «Tu sais papa il y une autre église comme celle-ci, nous pourrions aller la visiter?» Le papa: «C’est notre dernier après-midi et avec ta maman nous aimerions passer un peu de temps tous ensemble à discuter de la Turquie actuelle sous un beau panorama de la ville et en dégustant des spécialités». Murat: «Tu pourras toujours manger mais tu ne trouveras pas une guide comme Selma pour te faire visiter ou t’expliquer!»

Je me suis retenue de ne pas rire en le prenant dans mes bras. Le papa, avec un grand sourire -il se retenait de rire lui aussi- lui dit qu’ils reviendront mais qu’il faut aussi savoir apprécier la ville en elle-même, pas seulement l’histoire, et qu’il pourrait revenir quand il serait grand et me prendre comme guide, mais que là c’était lui qui m’avait retenue et qu’il souhaitait avoir l’adresse d’un bon resto pour y aller tous ensemble!


L’envie de la découverte n’a pas d’âge! Et je ne serais pas étonnée d’apprendre un jour que Murat  est devenu un grand historien ou un archéologue réputé!

10 ans et déjà passionné

© Copyright Selma Elise Numanoglu - 2017

◀︎ Souvenir  ▶︎