SELMA ELISE NUMANOGLU - Guide Professionnelle Privée

Le papa, la maman et leur fille (que nous appellerons Artémis) en fauteuil roulant avaient déjà visité Istanbul avec moi. L’année suivante, papa et maman viennent seuls pour arpenter Constantinople. Ils me font part de leur envie de visiter Ephèse avec leur fille mais pensent que c’est impossible.

Les connaissant bien, je les surnomme la super famille : À coeur vaillant rien d’impossible !


Je connais leur belle énergie et leur vision positive de la vie. Je leur promets de rendre possible cette aventure. Sans savoir comment j’allais faire. Avec un seul mot d’ordre: Réussir!


L’année suivante, le bateau de croisière accoste au port de Kusadasi, j’accueille le groupe au complet, la super famille avec leusr amis de voyage. Nous partons en véhicule privé jusqu’au site de la merveilleuse Ephèse.

J’avais averti un preux chevalier du défi de cette journée. Notre aide était enthousiaste et s’était préparé physiquement et techniquement avec mes conseils. Il nous accueille sur le site.


Nous voilà à rouler sur les pavés de la ville d’Ephèse, sur les traces de l’Histoire. Notre aide gère les difficultés à faire rouler le fauteuil d’Artémis.


Au début, tout va assez bien car j’avais prévu de dérouler la visite dans le sens de la pente des allées. Les allées d’ailleurs sont relativement peu accidentées. Arrivés devant les vestiges des somptueuses maisons en terrasse des riches Ephésiens de la période romaine, Artémis me dit : «Je pense que la visite s’arrête pour moi ici.»  Je lui réponds avec un grand sourire : «Et bien sûr que non ! Vous restez avec nous.» Je demande l’aide d’un des responsables.


J’avais tout prévu. En effet, lors de la préparation de la visite, je leur avais expliqué que je voulais faire visiter une personne en fauteuil roulant dans cet espace rempli de passages en escaliers. Les responsables m’avaient gentillement dit que ce n’était pas possible, que personne ne l’avait jamais fait et que c’était impossible à réaliser. J’avais répondu que si personne ne l’avait jamais fait, cela ne voulait pas dire que c’était impossible.


Artémis, notre aide, le responsable, l’ami de la famille, le papa et moi partons à l’ascension des nombreuses marches en plein mois d’été ! Avec beaucoup de volonté, de force(s) et de ténacité, le succès est là : nous atteignons le sommet de la colline. Depuis l’esplanade des maisons en terrasse, Ephèse se révèle à nous. Artémis nous avoue alors que même si elle ne pensait pas que son rêve puisse se réaliser, elle avait fait des efforts pour perdre une dizaine de kilos pour nous faciliter la tâche!


La joie, le bonheur que j’ai vus dans ces yeux-là, ont été pour moi la plus belle récompense. Cela nous rappelle que l’entraide est une des plus belles choses et des plus efficaces.

Des yeux émerveillés

◀︎ Souvenir  ▶︎

♥︎

© Copyright Selma Elise Numanoglu - 2020